Éducation spécialisée

L’éducateur spécialisé, un professionnel de la relation d’aide qui soutient plusieurs défis de l’adaptation humaine.

De par ses stratégies d’intervention, l’éducateur spécialisé devient un intervenant ressource pour les personnes qui vivent ou qui peuvent vivre un retard de développement, des difficultés d’organisation ou d’intégration en raison de problèmes d’ordre physique, affectif, cognitif et social.

À qui s’adresse un suivi en éducation spécialisée?

Ce professionnel peut vous aider si vous vivez des difficultés d’organisation et d’intégration qui résultent de :

  • Problème de santé mentale;
  • Déficience physique;
  • Troubles de comportements ou d’apprentissage;
  • Déficience intellectuelle;
  • Trouble du spectre de l’autisme;
  • Dépendance;
  • Trouble cognitif;
  • TDA/H, etc.

À quoi ressemble un processus d’intervention en éducation spécialisée?

  1. Observations et évaluation des obstacles dans la vie de la personne directement dans le contexte réel
    1. Par exemple: Observations détaillées des difficultés spécifiques d’organisation et de concentration d’une personne ayant des difficultés à cause d’un TDAH
    2. Par exemple: Observations détaillées de la façon dont la personne se mobilise pour effectuer ses tâches quotidiennes suite à une dépression ou un épuisement.
    3. Par exemple: Observations détaillées de la routine familiale pour rétablir l’harmonie.
  2. Validation des observations et formulation des objectifs basés sur les forces de la personne, centré sur ses attentes et priorités.
    1. Par exemple (TDAH): Développer une plus grande autonomie dans le respect des délais des travaux à remettre dans le cadre de mes études.
    2. Par exemple (dépression): Développer une plus grande autonomie dans l’accomplissement des tâches quotidiennes.
    3. Par exemple (famille): Améliorer le climat lors des repas en famille.
  3. Plan d’intervention: Stratégies d’intervention mises en place pour l’atteinte des objectifs fixés
    1. Par exemple (TDAH): Utilisation d’un agenda avec rappels sur appareil mobile; création d’échéanciers par étape, etc.
    2. Par exemple (dépression): Réactivation dans les tâches délaissées avec accompagnement de l’éducateur, échéancier réaliste de tâches, etc.
    3. Par exemple (famille): Présence de l’éducateur durant la période ciblée pour faire du modeling, tableau de récompenses ou système d’émulation, etc.
  4. Réévaluation continue de l’efficacité des stratégies et techniques d’intervention proposées initialement avec le client, et révision des objectifs au besoin en collaboration avec les différents professionnels impliqués.

 

Plus en profondeur… En observant la personne dans son environnement réel et en utilisant les moments de vie quotidienne (tâches de tous les jours, loisirs, routines du coucher, etc.) et naturelle (maison, milieu de travail, etc.), l’éducateur priorise les nouvelles acquisitions. Pour tout dire, selon des connaissances spécifiques, il permet à des enfants, adolescents, adultes et personnes âgées d’agir sur eux-même et sur leur environnement afin que leur condition sociale ou de santé s’améliore. Il met en application les recommandations des professionnels (ergothérapeute, physiothérapeute ou autres, si applicable) et assure ainsi un suivi des données de l’évolution aux autres membres de l’équipe impliqués. Il mène ses actions de façon éducative, préventive et facilite l’adaptation/la réadaptation des personnes.

 

Contactez Valérie Moreau via la clinique PhysioErgo+ pour en savoir davantage sur le rôle qu’elle pourrait jouer auprès de vous !