Chroniques du spécialiste

Blues de l’hiver et l’activité physique

La transition des saisons est une période difficile pour plusieurs, surtout quand approche l’hiver ! La période d’ensoleillement plus courte et la température froide qui s’installe ont un impact sur le moral, l’humeur et l’énergie.

La science explique…

La diminution d’exposition à la lumière naturelle du soleil influence notamment une hormone présente dans le corps, la mélatonine. Aussi appelée l’hormone du sommeil, elle est responsable du signal de fatigue lorsque la noirceur s’installe. Lorsque la période d’ensoleillement diminue, le la sécrétion de mélatonine augmente dans l’organisme, ce qui explique en partie les symptômes du blues hivernal.

De quelle façon l’activité physique peut m’aider?

Un phénomène incroyable se produit en pratiquant une activité physique modérée à intense. Le corps libère de l’endorphine, une hormone de plaisir et d’euphorie, et de la sérotonine, un messager chimique présent dans le cerveau. Les effets de ces hormones permettent de diminuer les symptômes dépressifs, soit d’avoir un meilleur moral au quotidien, d’améliorer la qualité de notre sommeil, d’augmenter notre niveau d’énergie et bien plus encore.

Aussi peu que 15 à 20 min d’activité par jour peut vous apporter des bienfaits. Privilégiez les activités extérieures d’intensité modérée (léger essoufflement), qui vous feront profiter de la lumière du soleil, tel que la marche, la marche nordique, la raquette, le ski, etc.

Consultez notre horaire de cours de groupe pour la session hivernale ou prenez rendez-vous avec Alexandra Lévesque, kinésiologue, pour vous motiver à bouger davantage !

 

Articles similaires
Bonjour 2018, bye bye tabac
7 février 2018